C'est-Rare-Film

La 6 ème semaine de Cinéma Suisse

De la cuisine au parlement
De la cuisine au parlement

Stéphane Goël Stéphane GOËL

Stéphane Goël est un réalisateur suisse né le 21 octobre 1965. Il vit à la campagne avec Nelly-Anne, Ulysse et Louna.

Entre 1987 et 93, il réside et travaille à New York et y suit une formation de réalisateur – documentariste chez Global Village.

Il est également monteur en free lance et collabore avec Globo Television , Fox Network, GBS Video, Broadway Video, Video One Inc par exemple. Il est également assistant et monteur d'artistes tels que Nam June Paik, Paul Garrin, Shigeko Kubota, Alexander Hahn ainsi que David Cameron tout en enseignant le montage à The New School for Social Research.

De 1993 à 1999, il est monteur sur des projets de Alex Mayenfisch, Fernand Melgar, Jacqueline Veuve, Christine Ferrier, Frédéric Gonseth, etc
Il reçoit le Prix "Jeune Créateur" de la Fondation vaudoise pour la promotion et la création artistique.

A partir de 1999 il collabore régulièrement avec la Télévision Suisse Romande notamment sur des émissions telles que « Temps Présent », « Viva » ainsi que « Passe moi les jumelles ».
Il a également réalisé une vingtaine de films documentaires dont « Prud’hommes » en 2010.

De la cuisine au parlement – Suisse – 2011 – 67 min – vo.fr

Avec la participation de Patricia Schulz, Brigitte Studer, Marthe Gosteli, Simone Chapuis-Bischof, Amélia Christinat, Gabrielle Nanchen, Elisabeth Kopp

Ce film n'a pas reçu de prix mais a été projeté à des festivals tels que :
– Le festival international des droits de l'homme à Vienne
– Le festival international du film documentaire « Cinema Vérité » de Téhéran
– ainsi qu'aux festivals de film internationaux de Kaunas et Pyongyang.

Synopsis

La Suisse a été l'un des derniers pays du monde à accorder le droit de vote et d'éligibilité aux femmes. Ce film propose une balade à travers un siècle d'histoire suisse, sur les traces de celles qui se sont battues pour sortir de leur cuisine.
Le réalisateur Stéphane Goël retrace la lutte de quatre générations de Suissesses pour obtenir le droit de vote et d’éligibilité.
Le chemin parcouru par les femmes suisses de la cuisine au Parlement a été bien sinueux. Entre 1917 et 1969, les cantons refusent par vagues successives d’accorder le droit de vote aux femmes. Lorsqu’en 1959, le Conseil fédéral organise un scrutin sur le suffrage féminin au niveau national, les hommes se prononcent contre à 67 %. Le 7 février 1971, 65,7% des votants accordent aux femmes le droit de vote et d'éligibilité, au plan fédéral. Mais il faudra attendre 1990, suite à une plainte déposée par quatre Appenzelloises (Rhodes-Intérieures), pour qu’un jugement du Tribunal fédéral oblige leur canton à accorder aux femmes les droits politiques.

Le ton léger des premières scènes et leur potentiel comique glisse vers une présentation historique et sociologique de la conquête du droit politique par les citoyennes suisses.

Oliver Paulus Oliver Paulus

Il est né en 1969 à Domach, Suisse. De 1989 à 1992, il fait des études à la « Schule für Gestaltung » à Bâle, puis fait des études de scénariste et réalisateur à l’Académie du film Baden-Würthemberg à Ludwigsbourg (Allemagne).
Entre 1994 et 2001, il réalise 7 court-métrages et se lance en 2003 dans la fiction en patenariat avec un autre réalisateur. Expérience qu'il renouvèle pour chaque film, exception faite de « Tandoori Love ».
En1995, Oliver Paulus a reçu le prix Max Ophüls et en 1997 le « Werkjahrespreis » du Canton de Soleur.
En 2005, on lui a proposé la dernière publicité Parisienne People, comme avant lui Jean-Luc Godard, Robert Altman, les Frères Coen, David Lynch, Emir Kusturica et Roman Polanski.

Filmographie :

1994 « His Mother's Voice » (La voix de sa mère) en 1994, court-métrage
- 1995 « Zwischen Paris und Dakar » (Entre Paris et Dakar », en 1995, film d'animation
- 1996 « Reality » (Réalité) en 1996, court-métrage
- 1997 « Der Tag an dem Otto kam » (Le jour où Otto arriva), en 1997, court-métrage
- 1998 « Eckfliesen » (Carrelage angulaire), en 1998, court-métrage
- 2001 « Die Wurstverkäuferin » (La vendeuse de saucisses) co-réalisateur, court-métrage
- 2001 « Das Geschenk » (Le cadeau) en 2001, court-métrage
- 2003 « Wenn der Richtige kommt » (Quand la bonne personne arrive) en 2003, co-directeur, fiction
- 2006 « Wir werden uns wiederseh'n » (Nous allons nous revoir) en 2006, co-réalisateur, fiction
- 2007 « Der Illettrist » (L'illétré) en 2007, co-réalisateur, court-métrage
- 2008 « Tandoori Love » en 2008, fiction
- 2013 « Lass springen, Baby! » (Fais sauter, Baby) en 2013, co-réalisateur, fiction
- 2013 « Zapp! – Level Up Your Life » en 2013, co-réalisateur, fiction

Ses films ont été présentés à de nombreux festivals et ont obtenu plusieurs récompenses. dont :

Prix SUISA pour la meilleure music de film au Festival du film de Locarno en 2009

Prix de la meilleure contribution artistique au Festival International du film du Caire en 2008


Dimanche 3 mars à 14h30 au Centre Rabelais - entrée libre (collecte)

Semaine de Cinéma Suisse