C'est-Rare-Film

L’ASSOCIATION C’EST-RARE-FILM
Présente

La 5 ème semaine de Cinéma Suisse

photos réception

24 février Réception officielle - 25 février Cihan Inan réalisateur de 180°
L'espace cafétéria

 

Impasse du désir
Impasse du désir de Michel Rodde. Suisse - 2010 - 94min - vo.fr
Avec : Natacha Régnier, Rémy Girard, Laurent Lucas

Thriller psychologique à l'humour noir et décalé

Robert Block, psychiatre et analyste, découvre que sa jeune femme Carole le trompe. Désarmé et obsédé par cette situation, il ne peut plus se concentrer sur ses patients. Quand Léo Debond, célibataire dépressif et psychotique, apparaît, il va s'identifier secrètement à lui. Il l'écoute avec un mélange de compassion et de dédain. Il comprend que Carole va le quitter et que Léo est l'homme providentiel pour faire taire sa souffrance.

Michel Rodde Michel Rodde
Michel Rodde est né en 1953 à Paris mais est élevé en Suisse. Il obtient son baccalauréat à Neuchâtel  puis il devient cinéaste autodidacte.
Très tôt, il tourne en 8mm et super-8 avant de se lancer dans le 16mm avec son premier court métrage en 1970 (« J’suis heureux ») ou « Le Trajet » en 1973. Il en réalise 8 autres, avant de se lancer dans les longs métrages de fiction en 1986 avec « Le voyage de Noémie ».
Il réalise aussi des films documentaires et de commande ainsi que des films pour la Télévision Suisse Romande pour des émissions telles que Mon Œil, Viva et Temps Présent.

Festivals :
-          Rencontres du Cinéma Européen de Vannes
-          Journées cinématographiques de Soleure
-          Festival des Films de Monde de Montréal

Plus d’infos sur le film : impassedudesir.ch

Vendredi 24 février  à 20h30 au Centre Rabelais, en présence du réalisateur - soirée d’ouverture - entrée libre (collecte)

 

 

La petite chambre
La petite chambre de Véronique Reymond et Stéphanie Chuat. Suisse/ France - 2010 - 87min - vo.fr
Avec : Michel Bouquet, Florence Loiret Caille, Eric Caravaca

Prix du cinéma suisse 2011 pour la meilleure fiction et le meilleur scénario
Prix Signis et dauphin d’argent au Festival International de Cinéma de Setubal
Prix du Jury Œcuménique au Festival International du Film Molodiste de Kiev
Prix du public au Festival International du Premier film d’Annonay

C'est une histoire de cœur

Celui d'Edmond n'est plus très solide mais il bat encore farouchement pour son indépendance. Il refuse l'idée même d'entrer en maison de retraite et aussi l'aide de Rose qu'on lui envoie comme infirmière à domicile. Mais Rose lui tient tête. Elle sait le tumulte qui saisit un cœur quand il faut accepter l'inacceptable. Le sien n'est pas encore remis. Un jour, une mauvaise chute oblige Edmond à accepter l’aide de Rose…

Stéphanie Chuat et Véronique Reymond  Stéphanie Chuat et Véronique Reymond
Stéphanie Chuat et Véronique Reymond se rencontrent sur les bancs d’école à l’âge de onze ans. Leur passion commune pour la scène les amène à suivre toutes deux une formation de comédienne. Elles jouent dans de multiples productions théâtrales, télévisuelles et cinématographiques et créent divers spectacles en duo.
Stéphanie Chuat et Véronique Reymond font leurs premiers pas dans le cinéma en intégrant des séquences vidéo dans leurs spectacles. Passionnées par ce nouveau mode d’expression, elles réalisent ensuite quatre court-métrages, dont « Berlin Backstage », pour lequel elles sont nominées au Berlin Today Award 2004.
En 2005, elles réalisent un premier long-métrage documentaire, « Gymnase du soir, petites histoires et grandes études ». Trois ans plus tard, en 2008, elles participent à Sciences Suisses, une série nationale et réalisent « Eloge de la biodiversité », court portrait de la biologiste Martine Rahier. En 2009, elles réalisent leur deuxième documentaire « Buffo, Buten & howard », une immersion dans la vie d’Howard Buten, artiste à la fois clown, auteur de best-sellers et psychologue spécialisé dans l’autisme.

Plus d'infos sur le film : chuat-reymond.com/film-la-petite-chambre

Samedi 25 février à 17h30  au Centre Rabelais - entrée libre (collecte)

 


180°
180°
de Cihan Inan. Suisse - 2010 - 93min - vo.suisse-all/turc - st.fr
Avec : Michael Neuenschwander, Christopher Buchholz, Sophie Rois, Carla Juri

Prix du cinéma suisse 2011 pour le meilleur rôle secondaire
Silver horse award pour la meilleure mise en scène au festival de Bruxelles
Prix Suisa pour la meilleure musique de film.
A noter : ce film est accompagné de musique à 70% dont une bonne partie est jouée par l’orchestre de la ville de Zurich.

Drame de société

Dans une ville, au coucher du soleil, deux ados font leurs premiers pas dans l'amour, une femme au foyer se réjouit de son feuilleton, deux infirmières vont prendre leur service de nuit, un couple provoque un accident de voiture. Mais un homme avec une arme chargée va inverser le cours du destin de ces existences jusque-là normales et heureuses. Seule la foi en l'amour et l'espérance leur apportera le salut.

Cihan Inan Cihan Inan

Né en 1969, il étudie la philosophie, l’allemand et le théâtre et entre rapidement dans le monde du film et du théâtre en Suisse. Il  rédige des articles sur le cinéma et le théâtre.  Il suit des stages de réalisation puis est engagé par les théâtres de Freiburg, Graz et Berne. Il travaille sur divers scénarios. Il réalise son premier film de fiction, « Pelotudo », en 2004, un film expérimental en 2005 « Die Sicht der Dinge – une installation poétique », un deuxième court en 2007 avec « Christine » et enfin « 180° » en 2010.

Plus d'infos sur le film : 180film.ch

Samedi 25 février à 20h30  au Centre Rabelais, en présence du réalisateur - entrée libre (collecte)

 

 

Heimatklänge
Heimatklänge
de Stefan Schwietert. Suisse/Allemagne - 2007 - 80min  -vo.suisse-all - st.fr
Avec : Erika Stucky, Noldi Alder, Christian Zehnder

Prix du cinéma suisse 2008 du meilleur film documentaire
Golden Athena au Festival du Film d’Athènes,
Prix du Public de la ville de Nyon aux Visions du Réel
Prix des lecteurs du Tagesspiegel et du CICAE au festival de Berlin

Film documentaire

Quel lien existe-il entre un bébé qui crie et l'écho d'un jodler suisse, le chant diphonique d'un nomade Tuvin et la représentation d'un artiste vocal ? LA VOIX ! Heimatklänge entre dans le monde merveilleux de trois artistes vocaux suisses. Ils expérimentent les différences et les ressemblances entre les traditions d’ici et d’ailleurs. La montagne et ses spectacles font tout autant partie de la scène que les paysages et les coulisses sonores des modes de vie modernes.

Stefan Schwietert  Stefan Schwietert
Né en 1961 à Esslingen en Allemagne, il grandit cependant en Suisse. Il  commence à réaliser des films à la coopérative de vidéos à Bâle. Il fait un séjour prolongé au Brésil de 1981 à 1982. Il travaille comme assistant de réalisation pour Globo Télé pour des films de musique. En 1982, il optient une bourse pour étudiants étrangers au California Art Institute de San Fransisco, section film et vidéo. De 1984 à 1990, il étudie  à la Deutsche Film und Fernsehakademie de Berlin (DFFB). En 1991 il crée sa propre société de production et réalise des films de fiction et documentaires. Il enseigne à différentes accadémies de film en Suisse et en Allemagne. Il reçoit le prix du cinéma suisse pour le meilleur documentaire en 2005 pour «Accordion Tribe» et en 2008 pour «Heimatklänge».

Plus d’infos sur le film : heimatklaenge.ch

Dimanche 26 février à 14h30 au Centre Rabelais - entrée libre (collecte)

 

 

La Forteresse
La Forteresse
de Fernand Melgar. Suisse/France - 2008 - 90min - vo.fr

Prix
* Shanghai, Shanghai Television Festival, Silver Magnolia Award for Best Documentary 2010
* Buenos Aires, Buenos Aires International Festival of Independent Cinema, Mention of the Human Right Competition's Jury 2009
* Gilching, Fünf Seen Filmfestival, Horizonte Filmpreis 2009
* Yamagata, Yamagata Int. Documentary Film Festival, Award of Excellence 2009
* Firenze, Festival dei Popoli, Premio del Pubblico 2008
* Locarno, Festival del film Locarno, Goldener Leopard Cinéastes du présent C.P. Company 2008
* Montréal, RIDM Rencontres internationales du documentaire de Montréal, Grand Prix Caméra-Stylo 2008
* Teheran, Iran International Documentary Film Festival, Grand Prix 2008

Film documentaire

La Suisse vient d'adopter la loi la plus restrictive en Europe en matière d'asile. Ce documentaire porte un regard à hauteur d'homme sur un centre d'accueil pour requérants d'asile. Dans ce lieu de transit austère, après un voyage souvent effectué au péril de leur vie, deux cents femmes, hommes et enfants attendent que l'État décide de leur sort. Ce film propose, avec émotion et humour, un regard inédit sur la question aujourd'hui décisive en Europe des flux migratoires et de l'immigration sélective censée l'endiguer.

Fernand Melgar  Fernand Melgar
Né en 1961 dans une famille de syndicalistes espagnols exilés à Tanger au Maroc. En 1963, ses parents émigrent en Suisse comme saisonniers. Il débute des études de commerce qu’il interrompt au début des années 80 pour fonder avec des amis le Cabaret Orwell, haut lieu de la culture underground de Suisse romande, puis La Dolce Vita, scène rock internationalement réputée.

Il devient, en autodidacte, réalisateur et producteur indépendant. A partir de 1983, il bricole des films expérimentaux et des reportages iconoclastes pour la télévision. En 1985, il rejoint l’association Climage qu’il n’a plus quittée depuis et y réalise une dizaine de documentaires, aujourd’hui films de référence sur les questions d’immigration et d’identité. Il a été le monteur de plusieurs films de Jacqueline Veuve, dont Le Journal de Rivesaltes, Prix du Cinéma Suisse en 1998. Son documentaire Exit – le droit de mourir a reçu plusieurs distinctions internationales dont le prestigieux Golden Link UER Award de la meilleure coproduction européenne et le Prix du Cinéma Suisse 2006. Lauréat du concours de scénario lancé en 2007 par la Télévision Suisse Romande. En 2008, son documentaire La Forteresse obtient le Léopard d'or au Festival International du Film de Locarno (cinéastes du présent). Dans la continuité de celui-ci, il réalise en 2011, Vol spécial tourné dans un centre de détention administrative près de Genève, présenté en compétition internationale à
Locarno.
La sortie de Vol spécial dans les salles de cinéma en France est prévue le 28 mars 2012.

  Plus d'infos sur le film : laforteresse.ch

Dimanche 26 février à 17h30 au Centre Rabelais - entrée libre (collecte)

 

 

Oltre il confine
Oltre il confine
de Rolando Colla. Suisse/Italie - 2002 - 104min - vo.it - st.fr  
Avec : Anna Galiena, Senad Basic, Giuliano Persico, Gianluca Gobbi, Sara Capretti

Prix CICAE et Cinéfemme au festival international du film d’amour de Mons 2003

Drame de société
Turin 1993. Agnese, architecte, est convoquée au foyer pour anciens combattants où réside son père malade. Le médecin des lieux a autorisé son hôte Reuf, réfugié bosniaque en situation irrégulière, à assurer les gardes de nuit auprès du père d’Agnese. Reuf est découvert et incarcéré. Agnese fait sa connaissance et se trouve impliquée dans une histoire qui la mène en Bosnie. Au cours du voyage, elle se remémore son enfance, immédiatement après la seconde guerre mondiale.

Rolando Colla  Rolando Colla
Né en 1957 à Schaffhouse, il a la double nationalité italienne et suisse. Il travaille depuis 1976 à Zürich en tant que scénariste, comédien et producteur. En 1983, il réalise des films de commande et d’éducation. Il fonde la maison de production Peacock en 1984. En 1985 obtient un diplôme en allemand et langues romanes à  l'Université de Zurich. Depuis 2002,  il est maître de conférences à la EICT (Escuela Internacional de Cine y Television), San Antonio de los Baños, Havanna, Cuba.
C’est avec son court-métrage « Jagdzeit » en 1984 qu’il obtient une renommée internationale. De 1999 à nos jours, il réalise six courts-métrages (« Einspruch I à IV) dans lesquels il dénonce la situation des immigrés en Suisse. Ses autres films sont « Oltre il confine » en 2002, 2004 « Operazione Stradivari », un film télévisé  « Marameo » et « L’autre moitié » en 2007 et finalement « Summer games » en 2011.

Plus d'infos sur le film : peacock.ch

Dimanche 26 février à 20h30  au Centre Rabelais, en présence du réalisateur - entrée libre (collecte)

 

 

Cœur au ventre
Cœur au ventre
(Mit dem Bauch durch die Wand) de Anka Schmid. Suisse - 2011 - 93min - vo.suisse-all - st.fr

Prix de la ville de Zurich 2011

Film documentaire

Ce documentaire sur le long terme traite de trois mères adolescentes qui ont fait prévaloir leur désir d'enfant anarchique contre l'esprit dominant de notre époque. Ces jeunes filles ont été filmées durant quatre ans dans le cadre de leur parcours professionnel et de leur sphère privée avec enfant, compagnon ou ex-ami, copines, parents, frères et sœurs, et ont été interrogées sur leurs états d'âme, leurs désirs et leurs rêves. Une chronique à l'épilogue ouvert.


Anka SchmidAnka Schmid
Née à Zurich en 1961, elle réalise des courts-métrages expérimentaux et des vidéos dès le début des années 1980 et collabore comme technicienne pour diverses productions suisses. Entre 1984 et 1990, elle étudie à la Deutsche Film- und Fernsehakademie de Berlin (DFFB). Adepte du mélange de genres, elle essaye de se détacher d’une forme narrative et joue avec les larges possibilités qu’offre le cinéma. Elle réalise des fictions, des documentaires et des films expérimentaux auxquels elle ajoute des éléments d’animation. Elle produit des installations vidéo et enseigne le film et anime des ateliers dans différentes écoles de cinéma.

Plus d'infos sur le film : mitdembauch-film.ch

Lundi 27 février à 14h30  au Centre Rabelais, échange co-animé avec Mme Béatrice Cascales, conseillère conjugale et familiale au Planning Familial 34, en collaboration avec l’Abri Languedocien - entrée libre (collecte)

 

 

Stationspiraten
Stationspiraten
de Michael Schaerer. Suisse - 2010 - 90 min - vo.suisse-all- st.fr
Avec : Scherwin Amini, Vincent Furrer, Max Hubacher, Nicolas Hugentobler, Stefan Kurt, Elia Robert, Bettina Stucky

Coup de coeur du public 5ème semaine de cinéma Suisse 2012Coup de coeur du public
"Le coup de coeur du public" de la 5ème semaine de cinéma suisse revient à
" Stationspiraten " de Michael Schaerer

Prix du cinéma suisse 2011 du meilleur acteur, prix au Festival du Film de Zurich, prix du jury des étudiants au Festival du Film Max Ophüls à Saarbrücken, 3 prix au Festival International du Film à Emden.


Dans un hôpital, les chemins de cinq adolescents se croisent. Quatre d’entre eux ont le cancer, le cinquième attend son diagnostic. Chacun réagit à la situation différemment: bien que la jambe de Benji le fasse souffrir, c’est le boute-en-train de la station. Michi attend la prothèse pour sa jambe et entend bientôt faire sa réapparition sur le terrain de foot. Grace à Laura, la patiente du 7e, Kevin recouvre l’espoir. La passion de Jonas pour les avions est plus forte que n’importe quel médicament. Et Sascha apprend à être un ami véritable. Ensemble, à coup d’éclats de rire, les cinq «pirates de la station» font la nique à la maladie. Ensemble, ils conquièrent la vie.

Michael Schaerer  Michael Schaerer
Né en 1975, il passe son bac puis obtient und Masters de réalisation et de vidéo à la School of Visual Arts de New York. Son film de fin d’études «  Warmth » lui vaut le Student Academy Award (Oscars des étudiants). Il travaille en qualité d’éditeur et développe ses propres projets. « Stationspiraten » est son premier long métrage de fiction.


Plus d’infos sur le film : stationspiraten.ch

Lundi 27 février à 17h30 au Centre Rabelais - entrée libre (collecte)

 

 

L’autre moitié
L’autre moitié
de Rolando Colla. Suisse/Belgique - 2007 - 87 min - vo.fr
Avec : Abel Jafri, Kader Boukhanef, Nade Dieu

Prix de la meilleure fiction au Festival de New York 2008 et de la meilleure interprétation masculine au festival international du film d’Amiens 2007

Drame familial

Hamid, un algérien de 40 ans qui vit à Bruxelles et travaille comme coursier dans un réseau illégal reçoit un appel de son frère qu’il n’a pas vu depuis 30 ans. Hamid pense que c’est un piège de la police, mais il va quand-même en Suisse pour le rejoindre. Ce film parle du rapprochement difficile entre frères dans un climat de méfiance et paranoïa.

Plus d'infos sur le film : peacock.ch

Lundi 27 février à 20h30  au Centre Rabelais, en présence du réalisateur - entrée libre (collecte)

 

 

Giochi d’estate
Giochi d’estate
(Jeux d’été) de Rolando Colla. Suisse/Italie - 2011 - 101 min - vo.it - st.fr
Avec : Armando Condolucci, Fiorella Campanella, Alessia Barella, Antonio Merone, Roberta Fossile

Prix  de la ville de Zurich 2011, nominé pour le prix du cinéma suisse 2012.

Drame familial

C'est le plein été au camping de Maremme en Toscane. Vincenzo et Adriana, un jeune couple, tentent de sauver une dernière fois leur mariage mis à mal par les épreuves de la vie. Nic, leur fils de 12 ans, comme son père, est incapable de maîtriser sa violence. Même s'il a su s'intégrer dans un petit groupe d'enfants, il n'arrive pas à exprimer ses sentiments pour Marie, une adolescente tourmentée par l'abandon de son père. L’un et l’autre vont tenter malgré tout de s’apprivoiser…

Plus d'infos sur le film : peacock.ch

Mardi  28 février à 19h50  au Diagonal Capitole, en présence du réalisateur - tarifs habituels

Edito 5ème semaine de cinema Suisse